Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 61 (septembre 2019)

THAILANDE : Fibres d’amiante dans les poumons une fois sur deux

18 septembre 2019

Une étude post mortem, révélée par CTN News, a été réalisée à l’hôpital Ramathibodi de l’université Mahidol à Bangkok. Sur 200 autopsies réalisées, 97 ont révélé la présence de fibres d’amiante dans les tissus pulmonaires. Les autopsies avaient été réalisées sans distinction de profession, d’âge, de sexe ou de cause du décès.

« L’amiante restera dans le poumon humain pendant une longue période, a dit le Dr Pimpin Incharoen, Nous avons vu des cas de mésothéliome chez des personnes qui ne sont pas exposées à des niveaux élevés d’amiante. » Elle peut toucher des ménagères, des étudiants, des fonctionnaires, des policiers, des commerçants, des stewarts...

La Thaïlande a utilisé entre 60 000 et 180 000 tonnes d’amiante par an au cours des 30 dernières années. En 2001, elle a interdit certains types d’amiante, mais elle utilise toujours de grandes quantités d’amiante chrysotile pour des toitures et tuyaux en amiante-ciment, pour les freins et les embrayages. Elle est aujourd’hui le 5ème pays consommateur du monde, derrière la Russie, la Chine, l’Inde et le Kazakhstan. Il n’existe en Thaïlande aucune base de données sanitaires permettant de suivre les maladies liées à l’amiante.


Article tiré du Bulletin de l’Andeva No 61 (septembre 2019)