Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Une expertise médicale collective au service des victimes du travail : l’association Bernardino Ramazzini est née

25 juin 2019

La permanence médico-légale de l’Andeva à Vincennes

Depuis 2004 un médecin référent, le Dr. Privet, assure tous les mois une permanence médico-légale au siège de l’Andeva à Vincennes, en collaboration avec Carine Toutain, juriste.

Sont traités lors de cette permanence des dossiers, issus soit d’adhérents directs à l’Andeva, soit de diverses associations locales, confrontées à des problèmes principalement médicaux : détermination de la maladie, lecture de scanners, évaluation du taux d’IPP …

Quand la nécessité se fait sentir, les victimes sont invitées à venir à Vincennes rencontrer le médecin référent et la juriste de l’Andeva.

Le médecin référent est amené à écrire régulièrement des avis.

Une large expérience au service du mouvement social

L’activité du médecin référent, au cours de sa carrière professionnelle, ne s’est pas limitée uniquement à la permanence de l’Andeva à Vincennes.

Il travaille avec des associations locales de l’Andeva (Addeva 44 à Saint- Nazaire et Adevartois à Hénin-Beaumont).

Il a travaillé aussi, notamment dans l’Est, avec d’autres structures, telle que la CFDT des mineurs de Lorraine et l’Adevat-MP qui tiennent des permanences prenant en charge des victimes d’accidents du travail et de maladies professionnelles. Il apporte également son concours aux cabinets d’avocats.

Pourquoi une association ?

Personne n’est éternel et le besoin s’est fait sentir que d’autres médecins assurent graduellement le relais du médecin référent.

Une réflexion s’est engagée entre médecins sensibilisés à ces problèmes et militants associatifs. Elle a abouti à la création de l’association Bernardino Ramazzini dont la mission est d’apporter un « appui médical pour les atteintes à la santé liées au travail ».

L’objet de l’association, tel qu’il est défini dans ses statuts couvre un large champ d’intervention dans le domaine de la santé au travail.

Mais le cœur de son action au départ est de mettre en place avec les médecins, disposés à s’impliquer dans la démarche, des permanences médico-légales sur le modèle de ce qui existe à Vincennes, à Saint Nazaire, à Hénin-Beaumont.

Membres actifs et membres associés

L’association est composée pour deux tiers de membres actifs (les médecins qui s’inscrivent dans le projet) et pour un tiers de membres associés (les représentant.e.s des structures, qui font appel aux services de l’association).

La plupart des médecins sont à la retraite. Ils ont décidé qu’ils assureraient leur activité de façon bénévole. Cela permet d’offrir aux structures utilisatrices des prestations à un coût raisonnable, leur donnant la possibilité d’ouvrir de nouvelles permanences, comme au Mans avec l’Adeva 72.

Organiser la transmission des connaissances

Le passage de relais entre le médecin référent et les médecins nouveaux venus a amené à créer une base de données numérique constituée par les dossiers les plus significatifs qui ont été gérés par le médecin référent.

La tâche est immense tant les scandales sanitaires sont loin d’être résolus : amiante, pesticides, gaz d’échappement diesel, perturbateurs endocriniens, cancer du sein et travail de nuit… , sachant que le quotidien doit gérer les atteintes à la santé qui restent d’actualité : troubles musculo-squelettiques, amiante et maladies respiratoires, cancers professionnels, risques psycho-sociaux.

L’Andeva est membre du conseil d’administration.


Extrait des statuts

« Cette association a pour objet :

- l’aide aux personnes concernées par les atteintes à la santé liées au travail, pour l’accès à leurs droits (reconnaissance des accidents du travail et des maladies professionnelles et indemnisation, suivi médical des expositions professionnelles…) ;
- la contribution à la connaissance des pathologies professionnelles, des systèmes de protection sociale et de prévention des risques ;
-  la participation aux actions conduites dans ce domaine par d’autres structures, syndicales, associatives, établissements de santé oeuvrant dans le domaine de la santé au travail », etc.


Bernardo RAMAZZINI

C’est un médecin italien qui en 1700 a écrit un ouvrage remarquable sur les maladies des artisans.

Dans la préface de son ouvrage il insiste pour que le médecin face à son malade s’enquière du métier que ce dernier exerce.


Articles tirés du Bulletin de l’Andeva No 60 (juin 2019)


Article tiré du site : http://andeva.fr
Rubrique:  Numéro 60 (juin 2019)