Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante

Vous êtes ici : Accueil » L’ANDEVA » Le Bulletin de l’Andeva » Numéro 42 (avril 2013)

Pétition

19 avril 2013

Plus de 7500 signatures

A l’annonce du déplacement de Madame Bertella-Geffroy, une pétition « pour une instruction sans entrave des affaires de santé publique » a été mise en ligne sur Internet.
Le texte indiquait que « la mobilité forcée de la juge d’instruction emblématique des affaires de santé publique, Marie-Odile Bertella Geffroy, qui dirige les enquêtes, notamment sur les affaires de l’amiante, compromet gravement la perspective d’avoir un jour un procès pénal de la plus grave catastrophe sanitaire que la France ait connue. »

La pétition demande au gouvernement :

- de donner à l’instruction du Pôle Santé les vrais moyens nécessaires à un fonctionnement rigoureux, objectif et indépendant, pour l’identification des chaines de responsabilités des affaires de santé publique,
- de renoncer à déplacer la juge Marie-Odile Bertella-Geffroy, et de la maintenir à son poste, afin qu’elle puisse poursuivre son travail d’investigation des dossiers en cours, et mener à son terme son travail d’instruction,
- d’appliquer avec régularité, et avec éthique, le principe constitutionnel de l’inamovibilité des juges, garant essentiel de leur indépendance. 

Elle a recueilli les signatures de professionnels du droit, de responsables politiques et syndicaux et associatifs et de nombreuses personnes victimes de l’amiante ou membres de la famille d’une victime décédée.


Article paru dans le bulletin de l’Andeva n°42 (avril 2013)